Présentation

Tu viens de casser ton deuxième pilier pour t’offrir une pair de Balenciaga, l’argent de grand-maman pour les études a servi à amortir la Canada Goose parce qu’ici il fait vraiment froid en Suisse, et tu n’as même plus les moyens de te payer un t-shirt chez H&M en polyester sauvage.

Pour autant, il existe énormément d’alternatives pour se fringuer tel un sapologue, sans devoir débourser des montagnes de fric : les friperies !

Les fripes, ce sont des vêtements de seconde main, et par extension moins chers. On peut alors subdiviser les friperies en deux catégories :

Les friperies sociales : ce sont des magasins tenus par des associations caritatives

Avantages

  • C’est pas cher, pas cher du tout, des fois c’est même CHF 1.-
  • Il y a de tout, généralement de la merdouille, mais parfois des merveilles
  • Vous faites une bonne action

Inconvénients

  • Ca sent la naphtaline, un peu la mort également
  • Vous croiserez le regard méprisant de gens qui sont vraiment dans la merde (sale hipsteur va !)
  • Il faut y aller fréquemment et avoir l’oeil magique pour dénicher de jolies pièces

Liste non-exhaustive

Les friperies business : ce sont des magasins qui font leur beurre en proposant des fripes triées sur le volet

Avantages

  • Généralement des pièces de qualité, dans l’ère du temps

Inconvénients

  • Ca peut coûter cher (quand vous connaissez la filière, vous savez que le machin avec un crocodile que vous payez 50.- vient de l’Armée du Salut, qui le vendait à 5.- il y a deux semaines)

Liste non-exhaustive

 

Conditions

  • être patient
  • avoir un peu de fric
  • ne pas avoir de fric du tout